Contrôleur Général Marine D’ARGENLIEU

Photographie du Contrôleur Général de 2ème classe de la Marine Olivier Alexis Marie THIERRY D’ARGENLIEU

( 1858 – 1925 ).

Il a été nommé Contrôleur Général de 2ème classe de la Marine en 1907, puis Contrôleur Général de 1ère classe de la Marine en 1918. Il a exercé les commandements suivants : Adjoint au Directeur central du Contrôle au Ministère de la Marine, puis Contrôleur résident du 2ème arrondissement maritime, puis Contrôleur général des Services de la Flotte de la Direction centrale du Contrôle au Ministère de la Marine, puis Contrôleur général des Services d’Intendance et de Santé de la Direction centrale du Contrôle au Ministère de la Marine, puis Contrôleur général des Services de Travaux de la Direction centrale du Contrôle au Ministère de la Marine, puis Contrôleur des dépenses engagées, puis Directeur central du Contrôle au Ministère de la Marine et conseiller d’Etat en service extraordinaire.

Il était Grand Officier de la Légion d’Honneur.

La photographie le représente en tenue de service de Contrôleur Général de 2ème classe avec casquette brodée. Il porte la superbe casquette molle avec l’ancre sur la coiffe et le bandeau entièrement brodé de feuillages de chêne et d’acanthe de couleur or. Ces feuillages sont mélangés avec des ancres de marine verticales régulièrement espacées. La partie supérieure des broderies comporte un câble faisant le tour du bandeau. Il porte également la tunique à petit col rond fermé avec les superbes broderies aux bas des manches. Ces broderies sont plus larges que celles de la casquette, mais elles sont constituées des mêmes feuillages et du même câble au-dessus. Cette tunique ne comporte pas d’attentes d’épaulette sur les épaules. En effet, le Corps du Contrôle avait conservé après 1902 des pattes d’épaule brodées fixées sur les épaules au moyen de brides. Ces pattes d’épaules n’étaient portées qu’avec la grande tenue avec bicorne et rarement avec la tenue de service avec casquette. Sur cette photographie, le grade correspond à un Contrôleur Général de 2ème classe de la Marine. Ce grade était matérialisé par les broderies de la casquette et celles de la tunique. Cette photographie a été prise après Juillet 1913, année où il a été nommé Commandeur de la Légion d’Honneur, décoration qu’il porte autour du cou. Il a été promu Contrôleur Général de 1ère classe en Septembre 1918. A cette époque, les uniformes des officiers généraux des Corps Assimilés se modifient. Les broderies de bas de manches sont supprimées et remplacées par des étoiles et l’appartenance au Corps du Contrôle est matérialisée par un attribut à chaque angle du col reproduisant les broderies du Corps. Cette évolution s’est mise en place progressivement entre 1918 et 1923. A cette époque le Contrôleur Général THIERRY D’ARGENLIEU était Directeur du Contrôle au Ministère de la Marine depuis Mars 1920 jusqu’à Août 1923. Il ne s’est pas fait faire une nouvelle tenue, par contre il a dû modifier celle de la photographie en ajoutant au-dessus du câble un baguette dentelée faisant le tour du bandeau. Cette même baguette dentelée devait se retrouver au-dessus du câble des parements de manche. Cette seule particularité permettait de distinguer les Contrôleurs Généraux de 1ère et 2ème classe.

Cette photographie présente également les quatre fils du Contrôleur Général THIERRY D’ARGENLIEU, dont l’un Olivier sera Général de Brigade et l’autre Georges sera Amiral