Général d’Armée de LARMINAT

Casque modèle 1931 du Général de Brigade des Troupes Coloniales René Marie Edgard de LARMINAT.

( 1895 – 1962 ).

Il a été nommé Général de Brigade des Troupes Coloniales en 1941, puis Général de Division des Troupes Coloniales en 1942, puis Général de Corps d’Armée des Troupes Coloniales en 1943, puis Général d’Armée des Troupes Coloniales en 1953. Il a exercé les commandements suivants : Chef d’état-major des Troupes du Levant, puis du Théâtre d’opérations de la Méditerranée Orientale, puis en mission F.F.L. au Moyen-Orient, puis Gouverneur général et Commandant supérieur des troupes de l’Afrique Équatoriale Française, puis Haut-commissaire et Délégué général et plénipotentiaire du chef des Français Libres pour l’Afrique Française Libre et Commandant supérieur des Troupes de l’Afrique Française Libre, puis Adjoint au délégué général et Plénipotentiaire du chef des Français Libres pour les États du Levant et Commandant en chef dans le Levant, puis Commandant de la 1ère brigade française libre, puis Commandant des Forces Françaises Libres du Western Désert, puis 1ère division française libre, puis Commandant du groupement des divisions françaises libres, puis Chef d’état-major général des Forces Françaises Libres, puis Commandant du groupement des divisions françaises libres, puis 2ème corps d’armée, puis Adjoint au Commandant du Corps Expéditionnaire Français en Italie, puis Commandant du corps de poursuite, puis Commandant des éléments français rattachés à la 7 armée américaine, puis Adjoint au Commandant de l’armée B, puis de la 1ère armée, puis Commandant des Forces Françaises en opérations sur le front de l’Ouest (= Forces Françaises de l’Ouest), puis Détachement d’armée de l’Atlantique, puis Commandant du 3ème corps d’armée, puis Inspecteur général des Troupes stationnées en Outre-Mer (Afrique du Nord et colonies), puis Inspecteur du Levant, puis Inspecteur des Forces terrestres d’Outre-Mer, puis à la disposition du ministre de la Guerre, puis du ministre de la Défense Nationale, puis Membre du Conseil Supérieur de la Guerre, puis Membre du Conseil Supérieur des Forces armées, puis Inspecteur général des Troupes coloniales. Il a été placé dans la section de réserve en 1956, puis réactivé et président de la Cour militaire de justice.

Il était Grand Croix de la Légion d’Honneur.

Ce casque correspond à celui d’un officier général des Troupes Coloniales.  Il comporte deux étoiles sur le devant, ainsi qu’un drapeau « bleu-blanc-rouge »sur le côté gauche. Le Général de LARMINAT était titulaire des décorations suivantes : Grand-Croix de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 14-18 avec 2 palmes et 2 étoiles, Croix de Guerre 39-45 avec 3 palmes, Croix de Guerre des T.O.E. avec 1 étoile, Médaille Interalliée de la Victoire, Médaille Commémorative de la Grande Guerre, Médaille Coloniale avec agrafe « Maroc », Médaille de la Résistance avec rosette, Commandeur de l’Ordre Royal de Léopold de Belgique, Croix de Guerre Belge avec 1 palme, Commandeur Legion of Merit des Etats-Unis, Compagnon de l’Ordre du Bain de Grande-Bretagne